AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Mar 13 Mar 2012 - 16:44

J'ai uppé ce topic parce qu'il a uppé dans la vraie vie et que je voulais partager un peu ça Smile
Sinon, je n'y pense personnellement que lorsque je me vois en entier dans une glace, quand je cherche quoi mettre pour être jolie pour une occasion ou quelqu'un, dans les magasins, etc...
En dehors de ça, je me suis faite à l'idée que j'aurai beaucoup de mal à changer physiquement, quoi qu'on en dise ou me demande, quoi que je mange ou ne mange pas.
C'est pas pour autant que ne pas y penser va m'aider à aller mieux, ou pas. C'est juste un facteur en plus qui pourra être un malus ou un bonus, en fonction d'une situation, d'une personne...
Ce que j'aimerai, au delà de tout ça, c'est surtout arriver à m'apprécier telle que ou changer parce que je le veux, c'est sur, et pas utiliser un écran de fumée devant ce que je suis ou non et déprimer en me voyant. Mais voilà... C'est "compliqué", alors je zappe, j'oublie, jusqu'à la fois d'après.
Et apprendre à comprendre et apprécier les compliments. Ca devient lassant de regarder les gens en leur faisant des yeux ronds et un "t'es gentil, mais cause toujours" qu'ils prennent mal pour rien...
Revenir en haut Aller en bas
Maxmomo

avatar

Nombre de messages : 206
Age : 41

MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Mar 13 Mar 2012 - 20:22

Je crois qu'on peu (un peu) résumer la situation comme suit :
- être une femme c'est se préoccuper de son apparence physique;
- être un homme c'est n'en avoir rien à battre.
C'est con mais on est conditionné par x milliers d'années d'histoire qui disent si t'as pas plein de fric à filer en dot, t'as intérêt à être bien foutue.
Sans doute que là dessus se rajoutent nos gènes qui nous disent "reproduis-toi, reproduis-toi pour perpétuer l'espèce... Oh! regarde celui(celle)-là a des beaux gènes !".

PS : bien évidemment c'est une caricature.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Mer 14 Mar 2012 - 2:09

Maxmomo a écrit:
Je crois qu'on peu (un peu) résumer la situation comme suit :
- être une femme c'est se préoccuper de son apparence physique;
- être un homme c'est n'en avoir rien à battre.
C'est con mais on est conditionné par x milliers d'années d'histoire qui disent si t'as pas plein de fric à filer en dot, t'as intérêt à être bien foutue.
Sans doute que là dessus se rajoutent nos gènes qui nous disent "reproduis-toi, reproduis-toi pour perpétuer l'espèce... Oh! regarde celui(celle)-là a des beaux gènes !".

PS : bien évidemment c'est une caricature.

Plus qu'une caricature c'est même du déterminisme pur et dur. Autant dire que c'est pas loin de nier l'idée même de libre arbitre.

Et non, la grande majorité des hommes n'en on pas rien à foutre de leur physique. Ils sont même plutôt rare, tout autant que les femmes qui n'en ont rien à secouer. Ne serait-ce que pour coller aux attentes professionnelles. Mais aussi pour avoir un physique qui leur plaise et avoir un estime de soi qui convienne, renvoyer une certaine image aux autres. Que ça soit pas la coupe de cheveux ou les fringues que l'on porte, vous ne me ferez pas croire que vous êtes tous des Sébastien Chabal. Uriah
Revenir en haut Aller en bas
Shon'
Tu Peux Toujours Pas Test' !
avatar

Nombre de messages : 990
Age : 31

MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Mer 14 Mar 2012 - 8:38

En plus Chabal il compte pas, ses poils et sa gueule de Chuck Rock sont aussi un investissement médiatique personnel Uriah

Spoiler:
 

________________________________________
-----------------------------------------
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
"Il ne suffit pas, pour comprendre le système d’observer comment sont définies dans un texte constitutionnel les libertés formelles dont disposent les groupes qui constituent une société. Ce qui est réellement intéressant à analyser, c’est si dans l’exercice de ces libertés formelles, on peut observer l’existence de facteurs qui détournent le principe formulé constitutionnellement." - Mario Conte |  El Sistema. Mi experiencia del poder
Revenir en haut Aller en bas
Maxmomo

avatar

Nombre de messages : 206
Age : 41

MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Mer 14 Mar 2012 - 13:29

Bien sûr qu'il s'agit de déterminisme. Quand quelqu'un se demande qu'est-ce que c'est être une femme ou un homme, il ne s'agit pas d'un individu qui décide de sa vie mais de quelle est l'image la plus marquante que la société véhicule.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Mer 14 Mar 2012 - 20:35

Maxmomo a écrit:
Bien sûr qu'il s'agit de déterminisme. Quand quelqu'un se demande qu'est-ce que c'est être une femme ou un homme, il ne s'agit pas d'un individu qui décide de sa vie mais de quelle est l'image la plus marquante que la société véhicule.

Si on parle de déterminisme social, je suis d'accord pour dire que l'on peut être, dans une certaine mesure, le produit de son milieu d'appartenance, ou de son milieu d'origine, même si les classes sont parfois nivelées aujourd'hui.
Par contre, parler d'inscription dans les gènes d'une pensée féminine et d'une pensée masculine, c'est revenir près de 150 ans en arrière.

Mais, oh ! On a évolué sociologiquement parlant depuis l'époque de Cesare Lombroso !!

@ Shon : ouais, c'est vrai que le personnage médiatique qu'est Chabal n'est pas à prendre en compte dans mon exemple, je parlais sur un aspect purement physique. Encore que, peut-être que certain essayent réellement de lui ressembler pour lui ressembler...?? parasite
Revenir en haut Aller en bas
Maxmomo

avatar

Nombre de messages : 206
Age : 41

MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Mer 14 Mar 2012 - 21:47

Je n'ai pas parlé de pensée inscrites dans les gènes. Seulement on ne peut pas nier que faisons partie du règne animal et que par là même nous sommes soumis à certains instincts.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Jeu 15 Mar 2012 - 11:35

@RTH : C'est lui qui copie mon style !!!! Uriah

Pour répondre un peu à tout le monde, il existe aujourd'hui un déterminisme sociologique.

J'ai regardé un reportage sur l'égalité homme-femme de nos jours et voir son évolution. Un homme à expliqué une expérience mené afin de constater notre perception des deux sexe depuis le plus jeunes âge.

On montre une photo d'un enfant à un groupe d'adulte et on leurs dit que c'est une petite fille. Tout le monde pensent alors qu'elle est triste et pleure de chagrin. On leurs montre ensuite une autre photo d'un enfant toujours en train de pleurer mais c'est un garçon cette fois. Tout le monde pensent alors qu'il est en colère et est énervé.

Pourtant on apprend tout de suite après que l'enfant montré sur les photos était le même sur les deux photos. Donc la perception des gens changent quand aux réactions des enfants qu'il s'agisse d'une fille ou d'un garçon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Ven 16 Mar 2012 - 2:41

...et...? Quel élément viens étayer l'influence des représentations sociales ?
On sait quelque chose sur les gens qui participent au test ? Parce que c'est bien de lancer un truc comme ça, mais là où ça deviendra réellement intéressant c'est quand on aura le descriptif du panel des personnes. Qui sont ils, d'où viennent-ils ? Dans quel milieu vivent-ils etc.

Si tout cela n'est pas précisé, le travail manque de rigueur et il est impossible de tirer une conclusion sérieuse.

Globalement, je me retrouve bien plus dans les notion d'habitus et de "constructivisme structuraliste" défendues par Bourdieu, car l'action de l'individu n'est pas mécanique et définitivement arrêté. Je pense tout de même que vous vous considérez comme capables de penser vos pratiques, de vous interroger sur vos usages etc non ?

Pour le coup des photos par exemple, les limites du test sont que la situation reste figée, et ne repose que sur des représentations. L'intérêt serait d'aller dans l'usage réel et voir les comportements.

Franchement, le coup des instinct ça me parait quand même plus que réducteur comme vision des choses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Ven 16 Mar 2012 - 10:28

Dans la mesure où les gens testés dans cette expérience proviennent de tout les horizons (peu importe le milieu social) je trouve cela plutôt révélateur de l'image que l'on peu se faire de deux enfants de sexe différent. Quand il pleure on voit le chagrin chez la petite fille alors qu'on voit la colère la violence chez le petit garçon. (Source : la domination masculine)

Après je vois pas trop ce que je peux rajouter comme argument. Ce sont des faits et des constatations. De ces constatations, on en tire comme conclusion :

- Les garçons sont des réceptacles de forces et de violence et doivent plus tard dans leurs vie être fort et courageux (les mots sont pas toujours les bons mais c'est les seuls qui me viennent)

- Les filles doivent être douce, agréable, gentille et passionné car elles porteront les enfants et doivent être d'une douceur infini.

Autre chose qui participe au déterminisme social. Les rayons de jouets pour enfants au magasin (toy's'rus, Jouet Club, Grande Récré...). Les garçons et les filles ont leurs propres rayons et dans ces rayons nous trouvons des jouets qui détermine à certains rôles déterminé par le sexe.

Les rayons des garçons sont remplis de jouet comme des armes, des gros guerriers, des voitures ou encore des outils de bricolage.

Ceux des filles sont remplis de poupée à coiffer et à habiller, des bébés qui produisent des sons de pleures ou disent "Maman", des dinettes avec des casseroles, des cocottes minutes et même des petite pelle et des balayettes pour faire, comme le dirait le vendeur du film documentaire "la domination masculine", comme Maman à la maison.

Je ne fait le procès de personne mais de ce que l'on voit, je pense que l'on peut en tirer le constat suivant :

- les enfants reçoivent, dés leurs plus jeunes âge, une éducation visant à les placer dans une sorte de carcan social et on leurs fait bien comprendre qu'un garçon fait ce genre de chose et les filles font tout autres chose. Ce n'est pas pareil.

Ma conclusion est que le déterminisme social touche tout le monde et nous en sommes nous même les victimes. Ce n'est pas notre faute mais on peu aujourd'hui réagir face à ce genre de chose.

RTH, je n’avançais pas le simple argument de l'instinct mais cet instinct est bridé par tout ce que je viens de citer, l'éducation sur la place de l'homme et de la femme dans notre société ainsi que leurs rôles prédéterminés au sein de notre société. La réaction des gens citée dans l'expérience est influencé par cette éducation de la différence des sexes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Ven 16 Mar 2012 - 18:48

La représentation sociale n'engage que ceux qui y croient. Honnêtement, je vois très très peu de familles aujourd'hui où les tâches sont clairement établies sur le modèle des générations précédentes.

Les femmes se sont largement approprié l'espace social en 60 ans, et même si certaines représentations et inégalités demeurent, la notion de déterminisme pur et dur est aujourd'hui désuète à ce niveau là.

Quand Durkheim l'a théorisé, il a placé le fait social comme seul facteur d'étude de la sociologie. En gros, c'est un point de vue dit holiste, la primauté de la société sur la pensée individuelle. Sauf que le déterminisme le place comme un facteur totalement autoritaire, qui s'impose mécaniquement à l'ensemble du groupe. La notion de libre arbitre est dans un premier temps totalement laissée à la marge.

De fait, la société d'aujourd'hui s'est largement individualisée. Si les stratégies d'évitement entre les classes sont encore très présentes, on ne retrouve plus réellement de conscience de classe au sens marxiste, hormis peut-être au sein de la grande bourgeoisie (voir le travail de Monique Pinçon-Charlot et de Michel Pinçon si le sujet intéresse).

Chaque ménage représente autant de lieux de socialisation propres. C'est là que la notion d'habitus prend tout son intérêt. Ce n'est pas la négation totale d'une influence sociale au sein du mode de pensée individuelle, c'est au contraire la reconnaissance qu'il n'existe pas UN modèle, mais fait l'interface entre la pensée collective et l'individualisation.

Pour faire simple (voir simpliste), l'individu s'approprie les courants de pensée et va (de manière consciente ou inconsciente, mais là n'est pas la question) l'interpréter à sa sauce.

Cela fait écho à l'autre notion dont je parlais concernant Bourdieu, à savoir le "structuralisme constructiviste". Au lieu d'opposer ces deux antagoniste d'apparence, il décrit un processus montrant que, l'individu, inspiré par la "structure", le mode de pensée collectif, va agir et, sinon construire, au moins influencer le mode de pensée de demain.
Revenir en haut Aller en bas
Maxmomo

avatar

Nombre de messages : 206
Age : 41

MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Ven 16 Mar 2012 - 19:54

Excuse mon incompréhension mais je ne vois pas en quoi ce que tu viens de citer vient contredire les propos de Sigvald.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Ven 16 Mar 2012 - 20:01

Maxmomo a écrit:
Excuse mon incompréhension mais je ne vois pas en quoi ce que tu viens de citer vient contredire les propos de Sigvald.

Je ne viens pas contredire, je viens nuancer la notion de déterminisme.
Son utilisation est ici abusive et fausse.

Je prend les devant en disant que ce n'est pas pour jouer sur les mots. Quand on déploie des concepts, il faut s'assurer du bien fondé des termes utilisés, parce que c'est l'essence même de leur signification dans le discours qui est biaisée en cas de mauvaise utilisation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Ven 16 Mar 2012 - 22:30

Excuse moi mais je n'ai absolument rien compris à ce que tu voulais dire.... Et c'est pas pour te répondre c'est que j'ai vraiment rien capté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Sam 17 Mar 2012 - 22:21

Sigvald a écrit:
Excuse moi mais je n'ai absolument rien compris à ce que tu voulais dire.... Et c'est pas pour te répondre c'est que j'ai vraiment rien capté.

Je sais pas si je vais avoir le temps d'expliquer et étayer mon point de vue avant la fin du week-end.
Beaucoup de taff et malgré tout envie de garder du temps pour moi. Uriah

Bref, je répondrai peut-être dans la semaine. Je tenais juste à dire que je ne laissais pas la question en suspend, j'ai juste pas le temps (et la motivation parasite ) pour répondre tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Internet Puke
Admin
avatar

Nombre de messages : 10622
Age : 29

MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Mar 8 Mai 2012 - 0:24

TADAM!!!!!! : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    

Revenir en haut Aller en bas
 
[Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Le combat ordinaire... en chanson par les fatals picards!
» Un ordinaire, pas tant que ça !
» [Venner, Fiammetta] Chronique de l' intégrisme ordinaire
» Une voiture peu ordinaire !!!!
» Un livre : "Une journée peu ordinaire dans le quotidien d’un hôpital psychiatrique"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Eclectique :: SOCIETE :: Société & Politique-
Sauter vers: