AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Dim 13 Nov 2011 - 21:56

Richter a écrit:
Mais je pense que ça doit être quand même plus facile pour un homme de faire un métier dit "féminin" que pour une femme de faire un métier dit "masculin". Dans ce deuxième cas, on remet en cause par exemple sa capacité physique (est-ce qu'elle va être à la hauteur ? dans un boulot genre celui de pompier...etc).

Heu...

Je suis en formation pour un métier très féminisé. Alors, on a tendance à dire que c'est bien, qu'il en faut pour avoir une vision moins maternisante de l'éducation (n'importe quoi...). Pourtant, quasiment impossible pour un homme d'aller dans certains services, et surtout pas en pouponnière, où je ne t'explique même pas l'accueil réservé aux hommes qui sont tout de suite catalogués comme des violeurs pédophiles... Uriah
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Dim 13 Nov 2011 - 22:50

finalement les clichés ne sont pas qu'au sujet des femmes !! XD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Dim 13 Nov 2011 - 23:18

@RTH>>Futur éduc de jeunes enfants ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Dim 13 Nov 2011 - 23:27

ES... Wink

Edit' : éduc spé... Déformation réflexe induit par... La formation... Uriah
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Dim 13 Nov 2011 - 23:30

Mes beaux parents sont tous les deux educ spé, mon beau-père avec des handicapés physiques (il est maintenant en retraite), ma belle mère avec des handicapés mentaux.
Je te souhaite bien du courage ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Dim 13 Nov 2011 - 23:37

Richter a écrit:
Mes beaux parents sont tous les deux educ spé, mon beau-père avec des handicapés physiques (il est maintenant en retraite), ma belle mère avec des handicapés mentaux.
Je te souhaite bien du courage ! Smile

Hinhin, tu sais, beaucoup d'ES font ça, je dirais pas par vocation (encore que...), mais parce qu'ils on une certaine approche du travail social.

Une de mes tantes et un oncle on bossé en IME/IMPro, un autre oncle en PJJ...

Et d'un point de vu perso, j'ai l'habitude de côtoyer des personnes en situation de handicap depuis qu'je suis gosse, et j'ai fais anim' dans des séjours adaptés (autant dire que t'es un mini AMP dans ce type de séjours Uriah ). Donc je ne me fais pas de soucis sur mes motivations. Smile

D'ailleurs, demain, début d'un stage en AED. Ça va être Rock'n Roll... Uriah
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Lun 14 Nov 2011 - 21:04

Ma mere est en train d'ppasser animatrice socio educatrice Smile et a bosse avec des impro...

Meme si s'pas le sujet, ca me fait plaisir de voir que la carriere sociale est encore "abordable" (dans le fait qu'on puisse malgre des parcours totalement autre, arriver a bosser dedans)
un truc qui me tente (voulait partir dedans a la base)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Lun 14 Nov 2011 - 21:17

Y'avais un sujet ouvert par Ana' sur les formation du travail social je crois, ont peut en parler là bas si tu veux relancer le débat...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Mer 16 Nov 2011 - 12:59

Je suis tombé sur cet article à l'instant.

http://www.lesinrocks.com/actualite/actu-article/t/72787/date/2011-11-16/article/la-vie-low-cost-call-girl-a-la-semaine-1/

Cette fille a l'air de savoir ce qu'elle veut et fait mais l'auteur de l'article aurait pu préciser que ça ne se passe pas toujours aussi bien (si c'est le cas).

Votre avis m'intéresse.
Revenir en haut Aller en bas
kyungjin
Prononcez "kyungjin"
avatar

Nombre de messages : 1259
Age : 43

MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Mer 16 Nov 2011 - 13:09

200 €/h, on est dans la pute de luxe là non ? Je sais pas, je connais pas les tarifs ^^
Je suis pas sûre que la fille de l'Est ou d'Afrique sous les ordres d'un réseau ait le même discours...

________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], les mots de ma fille en strips.
"Je n'existe pas parce que je clique, j'existe parce que je réfléchis." (Lao-Tseu, VIè siècle av. JC)
Revenir en haut Aller en bas
http://kyungjin.canalblog.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Mer 16 Nov 2011 - 13:18

Elle se dit anarchiste, féministe, luttant contre le patriarcat. Est-ce que son activité est compatible pour vous avec les mouvements plus haut ? Je ne porte aucun jugement, je suis surtout circonspect pour le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Mer 16 Nov 2011 - 14:30

Hawk a écrit:
Elle se dit anarchiste, féministe, luttant contre le patriarcat. Est-ce que son activité est compatible pour vous avec les mouvements plus haut ? Je ne porte aucun jugement, je suis surtout circonspect pour le coup.
Faut m'expliquer le problème de faire cette activité avec ces/ses revendications. Le seul soucis c'est que d'autres prostitués n'ont pas le choix d'être indépendante mais ça c'est un autre problème.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Mer 16 Nov 2011 - 14:42

Pour moi ce n'est pas un problème non plus. Je pose justement la question pour voir si ça choque certains. On connait tous des gens qui pense que prostitution et féminisme ne vont pas ensemble mais le cas de cette jeune femme est différent.
Si elle devait lire l'article du dessous, pas certain qu'elle se sente directement concernée.

http://1libertaire.free.fr/lesselier.html

Revenir en haut Aller en bas
Internet Puke
Admin
avatar

Nombre de messages : 10622
Age : 29

MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Mer 16 Nov 2011 - 15:14

La prostitution, les call girls, personnellement ça ne me dérange pas du moment que c'est un choix et que c'est bien vécue. Juste j'aime pas l'image que ça donne de la femme, et si des hommes ont besoin de ça pour se sentir homme c'est bien triste, mais bon...
Revenir en haut Aller en bas
http://jim-howl.tumblr.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Mer 16 Nov 2011 - 16:38

Anagram_Underscore a écrit:
Juste j'aime pas l'image que ça donne de la femme,
Tu partages l'image que l'on donne de la femme en générale, parce que tu fais partie du "groupe" femme ? Tu te laisses définir par un simple "femme" alors que t'as l'air d'être contre les clichés qu'on en donne ? Elles salissent l'image des "femmes" et donc tu te sens sale ?
En suivant ce point là, je devrais faire partie du groupe homme connard pervers macho insensible mégalomane ?

J'ai l'impression que dire : "OK mais ça donne une mauvaise image" ça revient à dire que t'aimes pas le principe mais t'oses pas le dire ?

Anagram_Underscore a écrit:
et si des hommes ont besoin de ça pour se sentir homme c'est bien triste, mais bon...
Si des femmes ont besoin de ça c'est bien triste ?
Revenir en haut Aller en bas
Internet Puke
Admin
avatar

Nombre de messages : 10622
Age : 29

MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Mer 16 Nov 2011 - 17:02

J'ai pas besoin de me sentir femme pour trouver que ça donne une image de marchandise à la femme. En tant qu'homme je penserais la même chose.
Moi je ne me sens pas sale, parce que je ne me reconnais pas dans la prostitution , je ne me reconnais dans rien qui ne soit sexuel de toute façon, mais ça veut pas dire que si moi ça ne me touche pas ça ne touche aucune femme.

Le type qui a besoin d'aller aux putes, c'est son problème, mais si il le fait sans te demander si la fille le fait de plein grès ou non, alors oui là c'est un connard de première qui a besoin de payer pour baiser une femme-objet peut être même pas majeure et consentante.

La prostitution faut arrêter de croire que c'est le pays des bisounours.

Citation :
Si des femmes ont besoin de ça c'est bien triste ?
J'ai pas pigé.
Revenir en haut Aller en bas
http://jim-howl.tumblr.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Mer 16 Nov 2011 - 18:23

Anagram_Underscore a écrit:
J'ai pas besoin de me sentir femme pour trouver que ça donne une image de marchandise à la femme. En tant qu'homme je penserais la même chose.
Moi je ne me sens pas sale, parce que je ne me reconnais pas dans la prostitution , je ne me reconnais dans rien qui ne soit sexuel de toute façon, mais ça veut pas dire que si moi ça ne me touche pas ça ne touche aucune femme.
De là à faire une généralisation et dire que ça sali l'image de la femme... Ca ne sali l'image que de ceux que ça dérange.

Anagram_Underscore a écrit:
Le type qui a besoin d'aller aux putes, c'est son problème, mais si il le fait sans te demander si la fille le fait de plein grès ou non, alors oui là c'est un connard de première qui a besoin de payer pour baiser une femme-objet peut être même pas majeure et consentante.
Le problème c'est qu'y a des "femmes-objet" ou qu'il y a femmes forcées de le faire ? J'ai l'impression que le problème que t'as c'est plus avec le [femme-objet] qu'avec le [forcé].
Trouve seulement une pute forcée qui va oser répondre "Oui" à la question "Vous êtes indépendante ?".

Juste pour voir : Les fumeurs sont des connards qui détruisent leur vie OU les fabricants de clopes sont des connards qui vendent des objets de mort avec additifs qui rendent encore plus dépendant ?

Anagram_Underscore a écrit:
La prostitution faut arrêter de croire que c'est le pays des bisounours.
Faut peut-être d'abord arrêter de croire que le pays des bisounours existe ? D'ailleurs je n'ai pas dit que ça l'était.

Anagram_Underscore a écrit:
Citation :
Si des femmes ont besoin de ça c'est bien triste ?
J'ai pas pigé.
Je trouvais ton affirmation marrante et encore plus maintenant que tu me dis que ce n'est pas le pays des bisounours Uriah. A croire que les gens qui vont aux putes sont tous des gens super heureux et que c'est juste pour des besoins pervers qu'ils y vont parasite.
Revenir en haut Aller en bas
Internet Puke
Admin
avatar

Nombre de messages : 10622
Age : 29

MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Mer 16 Nov 2011 - 19:44

Je répond vite fait à certains trucs, j'approfondirais plus tard ou une autre fois, là je suis trop fatigué :

Citation :
Le problème c'est qu'y a des "femmes-objet" ou qu'il y a femmes forcées de le faire ? J'ai l'impression que le problème que t'as c'est plus avec le [femme-objet] qu'avec le [forcé].
Trouve seulement une pute forcée qui va oser répondre "Oui" à la question "Vous êtes indépendante ?".
C'est le [forcé] qui fait la [femme-objet].
Trouve une pute qui va te répondre "non, et en plus mon maqu' me tabasse".
Une prostituée ne te donne même pas son vrai prénom, tu crois vraiment qu'elle va te raconter sa vraie situation de travail ?

Citation :
Juste pour voir : Les fumeurs sont des connards qui détruisent leur vie OU les fabricants de clopes sont des connards qui vendent des objets de mort avec additifs qui rendent encore plus dépendant ?
Je ne vois pas le rapport avec la prostitution, les clopes ne sont pas des êtres humains qui tapinent pour vivre.
Du reste, j'vais quand même te donner mon avis : les fumeurs sont des connards qui ont choisi de détruire leur vie (et celle des autres). Si tu trouve que les connards sont les fabricants de tabac, alors soit pas stupide, ne fume pas. [/off topic]

Citation :
Je trouvais ton affirmation marrante et encore plus maintenant que tu me dis que ce n'est pas le pays des bisounours . A croire que les gens qui vont aux putes sont tous des gens super heureux et que c'est juste pour des besoins pervers qu'ils y vont .
Euh...j'vois toujours pas le liens avec mon "affirmation". Mais bon. S\'pas ma faute





Revenir en haut Aller en bas
http://jim-howl.tumblr.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Mar 13 Mar 2012 - 13:08

Je up ce topic Smile

Sans vouloir tomber dans tout les travers du genre, hier, j'ai eu une petite discussion avec ma coloc.
J'vous la fais courte et non, ce n'est pas un topic pour me flatter l'égo, je vous fais un résumé d'un truc que j'ai vécu où j'en ai pris plein la tête concernant la vision de la femme.

Je lui ai exposé que "voussavezqui" avait encore fait des siennes, sur le fe, sur les sujets que vous avez pu voir concernant les femmes puis, par sms.
Blasée, elle me dit d'agir "en conséquence" puis de penser à quelque chose de plus sympa, comme mon sexy choupi copain, même si elle ne l'aime pas trop.
Elle l'aime tellement pas qu'elle en vient à me sortir qu'un de ses potes était là, tout mignon, à se poser des questions sur moi, à être intéressé.
J'en ris.
On en vient donc à parler des goûts et des couleurs puis elle s'énerve un peu de mon entêtement. J'aime pas les blonds et faut qu'elle m'en présente un tiens, la folle idée que voilà ! Smile

Jusque là, je suis d'accord que ça semble superflu de le mentionner, mais dans le contexte, c'est important, ça découle de tout ça.

On change donc un peu de sujet et on parle de bouffe, il est tard, je demande si elle a faim. Du comme quoi, depuis que je suis là, depuis février, on mange toutes les deux à notre faim et qu'elle a repris un peu de poids.
J'lui fais remarquer qu'elle est loin d'être grosse, qu'elle n'a pas à abuser et que je serais bien contente d'avoir au moins ses cm en plus pour faussement m'alléger de mes kg, j'aurai pu ajouter que je lui filerais bien 15 bons kg pour qu'elle comprenne ce que c'est d'être mal dans sa peau quand on est un peu trop rond, mais comme moi, elle a eu un soucis de santé qui lui avait fait prendre beaucoup de poids quand elle était jeune, donc je m'abstiens.
Et la voilà qui se ré énerve Laughing
J'ai ensuite eu droit à facile 15min à base de :
"-Tu es une femme, une vraie femme, avec des rondeurs, avec des courbes ! (...) Un mec, ça aime les poignées d'amour d'une femme, d'une vraie ! (...) Tu es une belle femme, tu as des hanches, tu as des seins, tu as un beau visage ! (...) Tu es une poupée, mais pas du genre poupée pour enfant, une vraie poupée sexy ! (...) Faut pas sortir de saint cyr pour savoir que tu joues avec ton image juste parce que ça t'amuse, mais tu pourrais tellement faire plus (...) Et même mentalement, tu as tout pour être une Femme, une mère même. Tu es autoritaire mais aimante. (...) Imagine si tu étais tout mince, maigre, avec ton caractère, tu ferais peur aux mecs et à l'inverse si tu étais plus ronde et que tu te cacherai avec des lunettes et tes cheveux tu deviendrai une Uggly Betty et tu cacherai ta grandeur d'âme et ta vraie beauté ! (...) Alors merde, tu vas apprendre à aimer ton corps et te sortir ces idées de merde qu'un autre (des autres) t'a mis en tête ! (...)".

Elle est partie aussi un peu sur "les blacks, les arabes tout ça, tu sais, c'est des valeurs sures sur la beauté d'une femme, ils ont toujours compris qu'une belle femme, c'était pas un sac d'os longiligne..." (...) "et puis regarde les tableaux des grands peintres de la renaissance, tu ferais un super modèle ! ou les statues incas, mayas, même mésopotamiennes, je sais que tu les as étudié avec moi, je sais que tu sais tout ça et tu sais que j'ai raison !" (...)

Et comme on sait tous, comme Panda l'a relevé il y a peu et comme Octarine l'a lui même compris ainsi que Sabria, j'ai un p'tit (gros) soucis avec mon image.
Alors j'ai demandé à mon copain en peut être devenir, si pour lui, j'étais "femme", ce que c'était pour lui...
"C'est évident que tu fais femme, t'as jamais fais mec ^^, ta pote a raison, physiquement à 100% d'accord, mentalement idem pas grand chose à redire. En somme il y a des efforts constatés donc forcément des changements constatables, même si tu n'en crois rien (?*). Par contre, une femme, je ne pense pas que ce soit fondamentalement une figure maternelle. Ce sont les mères qui le sont et j'en connais peu qui mènent une vie de... femme. Je comprends que ce soit bien plus qu'une curiosité qui t'anime mais que ça ne tourne pas à l'exagération. Beaucoup de femmes ont vécu et vivent toujours sans cette "fougue" maternelle, et elles le rendent et vivent bien."

(*)2h du mat, s'est endormi sur son téléphone, j'en saurai peut être plus plus tard Smile

Mais voilà, post rupture (ouais ça date je sais, mais c'est cette remise à tapis qui me refais penser à tout ça), après tout ce qui s'était passé, sachant qu'on s'était plus où moins demandé en mariage, que j'aurai pu être enceinte et autres "conneries", je me suis rendue compte que, surtout, dans la plupart de mes relations, je cherche du très stable, pour créer et vivre ce que je n'ai pas eu avec mes propres parents puisque divorcés.
J'ai conscience que chacun réagit différemment, certains accusent leurs parents d'oser se remettre avec quelqu'un, d'autres ne supportent plus les engueulades (j'les supporte plus), d'autres s'enferment, etc etc et moi, j'me suis rendue compte que j'aspirai à fonder une famille.

Est ce qu'au fond, on a pas un peu tort de toujours accuser la société quand en fait, la micro société, la première qu'est la cellule familiale est souvent en cause ? Tout ça de psychologique pendant la prime enfance...
Et puis, alors, c'est quoi, être femme ? Parce que non, c'est peut être flatteur d'entendre sa meilleure pote nous dire qu'elle nous envie et nous trouve belle, mais non, je suis pas bien dans ma peau de si "belle femme", je ne vois pas vraiment le compliment dans ce que je ne comprends pas et réprouve depuis tellement d'années maintenant.
Et puis, alors, c'est quoi, être femme bis ? C'est se conforter à ce que les médias nous balancent ? Ou au contraire ressembler à une vénus andalouse ou arabe ou même italienne, où le gras c'est la vie ? Faut il vraiment faire plus envie que pitié ? Faut il qu'on soit juste des hanches, un cul, des seins ? Faut il que l'on se plie toujours à devenir ce qu'on est pas pour un autre ? Pour une "image de marque" ? Pour faire vendeur ? Parce que l'humain est inconstant et ne sait pas se suffire de ce qu'il a ?
Ne me sortez pas non plus du "il faut juste être soi même, trouver son équilibre, ce qui ne nous rend pas malade et où on se sent bien", parce que ça me rendrait folle de rage parce que ça, je ne le trouve pas. Et je sais que ce n'est pas facile à trouver, je ne vous accuse en rien, mais les banalités et évidences, on peut juste s'en passer Wink
Et c'est quoi, sinon, être femme, pour les mecs ? Ca ne se passe que dans le paraître ? Y a t il des "caractères de femme" ?
Et pour nous, les filles, c'est quoi, être femme ?

Ps : Je sais que mes pavés perso vous ont tant manqué et que vous allez me détester joyeusement pour celui ci I love you
Ps 2 : Qu'on soit d'accord, je ne veux pas qu'on rebondisse sur têteàclaques ni sur ma propre personne, ce ne sont que des exemples pour relancer un petit débat sur la perception de la femme dans un sens large.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Mar 13 Mar 2012 - 13:19

C'est ça ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Mar 13 Mar 2012 - 15:07

Avant d'être une femme soit toi même. Enfin ce que je veux dire c'est que le plus important c'est d'être soit et ce que l'on à envie d'être et pas ce que la société médiatique et consumériste pousse à faire. C'est le meilleur moyen de s'accomplir pour moi.

Pour moi une "vrai femme" c'est une personne qui s'assume et qui se dégage des images que la société envoi. C'est la personne qui sait qu'être soi même est plus important que de ressembler à une photo (retouchée) de pub.
Revenir en haut Aller en bas
Internet Puke
Admin
avatar

Nombre de messages : 10622
Age : 29

MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Mar 13 Mar 2012 - 15:46

sigvald a écrit:
Avant d'être une femme soit toi même.

Noumenie a écrit:
Ne me sortez pas non plus du "il faut juste être soi même, trouver son équilibre, ce qui ne nous rend pas malade et où on se sent bien", parce que ça me rendrait folle de rage parce que ça, je ne le trouve pas.

Uriah

Je comprend Noumenie, c'est difficile de trouver un équilibre quand on aime pas son corps.
Ça fait des années que je suis en guerre contre le mien, et j'ai beau avoir perdu du poids, je pense toujours comme si j'étais grosse, je cours après un poids idéal que je n'arrive pas à atteindre parce que mon rapport à la nourriture est assez bizarre : soi je mange pas, soi je m'empiffre jusqu'au trop plein. On s'insurge quand je dit que j'aime pas mon corps parce que je ne suis pas "grosse", c'est d'autant plus difficile de faire comprendre mon malaise aux autres, je suis sensé pas me plaindre, mais fuck, personne n'est dans ma tête.

Personnellement, si je veux mincir encore et muscler mon corps, c'est pas pour répondre aux canons de beauté actuel, mais pour être bien dans mon corps...je déteste sentir le gras qui m'enveloppe, je déteste me sentir molle et je déteste mes formes. j'ai beau trouver tous ces mannequins de pub trop maigres (même quand elles ne sont pas retouchées) bah ça ne m'empêche pas de me dire que je me sentirais mieux dans mon corps en étant aussi mince (maigre?), je voudrais me sentir légère et décomplexé.

Mais pour moi être femme ça ne se juge pas sur les os ou le gras, être femme je sais même pas ce que ça signifie, c'est quoi être homme ?
Et si on se demande ce que c'est d'être femme il faut aussi se demander pourquoi on veut être femme ?
Si je veux mincir c'est pas pour me sentir plus femme, c'est juste pour me sentir mieux et plus vivante, pour éliminer ce qui me déprime quand je me regarde, c'est mon regard qui veut ça et pas celui de la société, la société je m'en cogne complètement de ce quelle voudrait que je sois.
Etre femme ouais, dans notre société c'est être féminine, c'est un physique, c'est une attitude, c'est une façon de se vêtir, et aucune femme ne devrait se dire "je veux être femme" ou se demander si elle l'est ou ce que c'est vraiment, parce qu'être femme aujourd'hui c'est se plier à des règles dont on a pas besoin, aux régles de la féminité. Si tu as envie de porter des talons ou une jupe fais-le parce que ça te plait, mais c'est pas ça qui te rendra plus femme qu'une autre, c'est juste un déguisement. Etre femme c'est de la merde, c'est du cliché, c'est ce qui nous enferme dans la frustration et pour moi on devient vraiment femme à partir du moment où l'on ne cherche plus à l'être, où on se libère de toute cette merde et où on fait les choses parce qu'on en a vraiment envie et pas seulement pour le paraître.

Revenir en haut Aller en bas
http://jim-howl.tumblr.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Mar 13 Mar 2012 - 16:09

Vous avez jamais pensé à vous affranchir de ce genre de connerie ? Sérieusement, vous vous posez des question qui, pour moi, vous font perdre du temps et de l'énergie. Cela vous bouffe inutilement alors qu'il y a des choses qui mérite amplement plus de considération que des question du genre : "je suis pas trop grosse ?" "Et si je perdais un peu de hanche..."

C'est limite, à vous lire, si ce n'est pas une question de vie ou de mort alors qu'il que ce n'est qu'un détail.
Revenir en haut Aller en bas
Internet Puke
Admin
avatar

Nombre de messages : 10622
Age : 29

MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Mar 13 Mar 2012 - 16:25

J'y pense pas tout le temps, certes ça me travaille, mais c'est avant tout personnel, plus qu'une question d'apparence c'est une question de confiance en moi et de santé physique/psychologique. Donc c'est pas si superficiel que ça en a l'air. Après j'ai conscience qu'il y a des choses plus importante dans la vie, et si vraiment j'étais obsédée par mon poids alors je me priverais tout le temps et je serais déjà beaucoup plus mince, or ce n'est pas le cas, je vis malgré tout, malgré le malaise personnel que ça me crée, et je vis pour des choses plus importantes, je sais faire la part des choses mine de rien. Mais jamais je ne pourrais me dire "je m'en fout" parce que ouais, je m'en fout pas parce que j'en ai beaucoup souffert et j'ai pas envie d'en avoir rien à foutre, sinon ça fait longtemps que je ferais 15 kilos de plus, parce que j'ai une morphologie qui fait que je suis de base une personne ronde et que j'ai tendance à énormément manger si je ne me contrôle pas, et pourtant on dirait pas quand on me voit.

Donc ok, dans la vie y'a des choses plus importantes, mais dans ma vie à moi, mon poids est synonyme de souffrance, et ça j'y peux rien.
Revenir en haut Aller en bas
http://jim-howl.tumblr.com/
Wawash

avatar

Nombre de messages : 2940
Age : 30

MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Mar 13 Mar 2012 - 16:27

C'est peut etre un détail pour toi les questions de poids et ce genre de choses. Perso c'est une question de santé surtout. non, je regrette pas que ça me prenne du temps, de l'énergie et de l'argent.

C'est net qu'il y a d'autres problèmes plus important, en général, mais je vois pas comment tu peux réduire les préoccupations et désirs des autres à des simples "conneries".

________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

So dig my head into the ground,
this muscle jinkie tied me down.
And cut my limbs stuff them with air,
I won't, I can't I can't breathe here.
Revenir en haut Aller en bas
http://rockthiswayforum.forumsactifs.com/forum
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    Mar 13 Mar 2012 - 16:44

J'ai uppé ce topic parce qu'il a uppé dans la vraie vie et que je voulais partager un peu ça Smile
Sinon, je n'y pense personnellement que lorsque je me vois en entier dans une glace, quand je cherche quoi mettre pour être jolie pour une occasion ou quelqu'un, dans les magasins, etc...
En dehors de ça, je me suis faite à l'idée que j'aurai beaucoup de mal à changer physiquement, quoi qu'on en dise ou me demande, quoi que je mange ou ne mange pas.
C'est pas pour autant que ne pas y penser va m'aider à aller mieux, ou pas. C'est juste un facteur en plus qui pourra être un malus ou un bonus, en fonction d'une situation, d'une personne...
Ce que j'aimerai, au delà de tout ça, c'est surtout arriver à m'apprécier telle que ou changer parce que je le veux, c'est sur, et pas utiliser un écran de fumée devant ce que je suis ou non et déprimer en me voyant. Mais voilà... C'est "compliqué", alors je zappe, j'oublie, jusqu'à la fois d'après.
Et apprendre à comprendre et apprécier les compliments. Ca devient lassant de regarder les gens en leur faisant des yeux ronds et un "t'es gentil, mais cause toujours" qu'ils prennent mal pour rien...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire    

Revenir en haut Aller en bas
 
[Vie De Meuf] - Le sexisme ordinaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le combat ordinaire... en chanson par les fatals picards!
» Un ordinaire, pas tant que ça !
» [Venner, Fiammetta] Chronique de l' intégrisme ordinaire
» Une voiture peu ordinaire !!!!
» Un livre : "Une journée peu ordinaire dans le quotidien d’un hôpital psychiatrique"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Eclectique :: SOCIETE :: Société & Politique-
Sauter vers: