AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le mystère de l’homme célibataire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Le mystère de l’homme célibataire.   Ven 18 Nov 2011 - 13:05

Loin d'être une étude sociologique. J'ai trouvé ça amusant et c'est déjà pas si mal. J'ai déjà été "victime" de ces conversations ou agissements (sans être la perle supposée rare décrite plus bas) mais pas de quoi être aigri.

Le mystère de l’homme célibataire.
http://blogs.lesinrocks.com/bouillondeluxure/2011/11/18/le-mystere-de-lhomme-celibataire/

18/11/2011


Tweet
Il y a quelques semaines, elle m’avait appelée, euphorique, pour me raconter qu’elle venait de rencontrer un homme normal. Qu’est ce qu’un homme normal aux yeux d’une femelle célibataire ? Une perle rare. C’est un mâle d’âge légitime (c’est-à-dire ne fréquentant ni le lycée ni la maison de retraite), célibataire, qui s’exprime bien, travaille, est éduqué, et bien entendu, aime les animaux.

Ce constat aurait pu ravir celle que nous appellerons Marie, seulement voilà, cette normalité apparente la paniquait. Réaction compréhensible. Car nous les femmes, voilà comment nous procédons: nous fantasmons un mâle regroupant un maximum de qualités que nous considérons essentielles, et lorsque nous le rencontrons, nous nous mettons à flipper. Pourquoi ? Parce que si son problème n’est pas visible, ça signifie qu’il est invisible.

Pardon ?

Oui, le principe est simple; l’homme a forcément un problème. Un traumatisme du à une ex, une mère envahissante, un père absent, un passé de taulard ou un micro pénis. Rencontrer un homme bien sous tout rapport, c’est se condamner à être déçue plus tard.

Aussi m’étais-je empressée de demander à Marie si elle avait maté son paquet.

La formule manque d’élégance, mais l’heure était grave et je n’avais pas le temps de me perdre en fioritures.

Oui, avait-elle répondu, précisant ensuite qu’à l’oeil, ça semblait honnête.

Nous ne pouvions en rester là, il fallait identifier au plus tôt le problème de l’homme afin de pouvoir déterminer si cette relation devait être entretenue ou avortée. J’avais donc encouragé Marie à pousser son enquête de terrain en tâtonnant le paquet (parce que parfois, y a un faux effet 3D à cause de la coupe du pantalon). Consciente de l’enjeux, elle s’était empressée de se livrer à l’inspection, et sa conclusion tomba, un vendredi, par sms, à 1 heure du matin: elle semble normale.

La bite, pas la vie.

Et toujours cette même question qui nous tourmentait jusqu’à la suspicion: pourquoi diantre cet homme était-il célibataire ? Quel était son vilain secret ? Son vice rédhibitoire ?

Pour autant n’avait-elle toujours pas couché avec l’homme parfait. Pensée émue pour ce pauvre gars qui avait du se dire « youpi » en se faisant tâtonner le pénis, ignorant totalement qu’il n’était qu’au stade du test produit, avant de se faire renvoyer chez lui.

Puis ce mardi, elle m’appelle, à l’aube.

- J’ai couché avec… Lance-t-elle, sans même me dire bonjour.

- Alors ? C’est un mauvais coup ?… (le mauvais coup on en causera plus en détail la prochaine fois, mais sachez que c’est une notion toute relative.) Il bande mou ? Quand il jouit, il pousse des cris bizarres ? ll t’a foutue dehors juste après le coït ? Il t’a suppliée de rester pour la nuit ? Il a pleuré ?

- Ben non… C’était bien…

Stupeur. Nous devons rayer de la liste notre cause la plus probable du célibat.

- Merde… Mais c’est quoi son problème ? Vous avez fait ça où ?

- Chez lui.

- Oh.

- Ouais. Bel appart, pas de photos d’ex, pas de portrait de sa mère au-dessus de la cheminée, et frigo plein.

- Mince alors… T’as fouillé ?

- Of course j’ai fouiné pendant qu’il était sous la douche. Zéro trace de présence féminine, pas de masque en latex, ni de collection de cartes Pokémon.

- Il doit vraiment cacher un truc horrible… T’as essayé de lui parler de ses parents ?

- Aucune réaction excessive sur la mère, et il s’est pas mis en position foetale quand j’ai évoqué son père. Il semble… Equilibré.

- Quelle horreur… Son ex ?

- Rien. Normal. Plusieurs relations dont une longue. Mais pas de traumatisme.

- Mais pourquoi il est célibataire ce con ?

- Je sais pas… Mais ça m’angoisse.

- Y a forcément un truc.

- Y a toujours un truc…

- Méfie-toi… Ce mec c’est comme un volcan qui dort, son problème va forcément surgir.

- J’aime pas les surprises. Tu me conseilles de faire quoi ?

Et là, idée de génie.

- Hé mais t’as qu’à provoquer le problème ! Comme ça, ce sera réglé !

- Mais ouais ! Je fais quoi ?

- Couche avec son frère, et vois comment il réagit.

- Super idée ! Il a pas de frère.

- Ah… Couche avec son meilleur pote !

- Génial !

- Voilà. Tu couches avec, et après tu lui dis. S’il te largue pas et te pardonne, ça veut dire qu’il a un problème !

- C’est évident.

En raccrochant j’ai compris pourquoi ce type parfait était célibataire: parce que nous sommes des hystériques.

Revenir en haut Aller en bas
Internet Puke
Admin
avatar

Nombre de messages : 10622
Age : 29

MessageSujet: Re: Le mystère de l’homme célibataire.   Ven 18 Nov 2011 - 15:29

Ahah...

Non mais sérieux, y'a vraiment des nanas comme ça ?
Revenir en haut Aller en bas
http://jim-howl.tumblr.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le mystère de l’homme célibataire.   Ven 18 Nov 2011 - 15:34

Ça expliquerai pourquoi je suis célibataire remarque... Cool_Ouais














Uriah
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le mystère de l’homme célibataire.   Ven 18 Nov 2011 - 15:46

Anagram_Underscore a écrit:
Ahah...

Non mais sérieux, y'a vraiment des nanas comme ça ?

Oui :s
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le mystère de l’homme célibataire.   Sam 19 Nov 2011 - 2:48

+1, j'en fais partie à mon grand damne.

Pas à ce point, mais du genre

Citation :
- Y a forcément un truc.

- Y a toujours un truc…

La peur de se faire encore avoir, d'attirer malgré soi des cassos (et même en allant à l'autre bout du pays, les attirer alors qu'on petit déjeune sur une terrasse de café, bah ça fini par foutre les jetons), avoir à y perdre, avoir mal, etc...
Disons qu'une fois ZE problème trouver, soit tu l'évites, soit tu le surmonte et on en parle plus et le plus tôt sera le mieux.

J'suis une vraie froussarde en dedans de moi, j'me barricade autant que faire se peu. Pas hystérique, j'suis pas d'accord, juste qu'à trop se faire apprécier des mecs, on tombe fatalement sur des cas (sans même se les faire, j'parle des "coucou tu veux voir ma bite" pour le coup) Y a de quoi devenir flipée.
Revenir en haut Aller en bas
Internet Puke
Admin
avatar

Nombre de messages : 10622
Age : 29

MessageSujet: Re: Le mystère de l’homme célibataire.   Sam 19 Nov 2011 - 2:59

Y'a quand même une différence entre être méfiant-e et être parano.
Revenir en haut Aller en bas
http://jim-howl.tumblr.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le mystère de l’homme célibataire.   Sam 19 Nov 2011 - 3:01

L'amour est une chose si, hypocrite et prétentieuse dans le fond. On se cache tout en fasse, et on débine par derrière, à ses amis, ses proches, ce qui ne va pas. Qui est de meilleurs conseils que des personnes extérieures au couple aprés tout ? ... La blague. Le dialogue est la clé d'une bonne entente. Mais il fait peur, apparemment, je ne sais pas. Pour être heureux en couple, il faut se mentir à l'heure actuel. Se tromper, se cacher des évènements peu glorieux etc... Notre égo ne supporte pas le fait de partager ses idées et son mode de vie avec quelqu'un, de nature. Pourquoi essayé de donner un sens à chaque sentiment, pourquoi avoir peur de ne pas aimer assez, ou d'être trop aimé. L'amour, c'est si compliqué ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le mystère de l’homme célibataire.   Sam 19 Nov 2011 - 3:53

C'est peut être une raison plus pragmatique au fait que je sois célibataire en fait tiens... parasite
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le mystère de l’homme célibataire.   Sam 19 Nov 2011 - 11:03

J'ai déjà eu une histoire qui a duré très longtemps (si on regarde la moyenne actuelle) et on a été très heureux franchement. Pas de rapports de force latents, aucun calcul.
Un jour cette relation qu'on va symboliser par un vase Ming (j'ai hésité avec une cafetière) s'est cassée et on n'a pas vu les fissures préexistantes au fil des 3 dernières années.
On a fait tout ce qu'on a pu derrière mais moi perso je ne voyais plus le vase Ming mais la trace de colle.

La question que je me pose depuis est : "Est-ce que ça vaut la peine de posséder un truc aussi précieux mais fragile ?"

Depuis, je collectionne les mugs.

La raison de mon célibat ? Comparer une relation à un objet...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le mystère de l’homme célibataire.   Sam 19 Nov 2011 - 12:21

Sérieux on idéalise tellement les relations qu'on en oublie de les vivres pleinement. Pour moi c'est ça le problème, trop de question, pas assez d'action.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le mystère de l’homme célibataire.   Sam 19 Nov 2011 - 22:26

Oh ce genre de rombières comme je les plains! je les respire a des kilomètres en tout cas ^^
Revenir en haut Aller en bas
Ash Heap

avatar

Nombre de messages : 119
Age : 84

MessageSujet: Re: Le mystère de l’homme célibataire.   Sam 10 Mar 2012 - 15:03

Je relis ça et je souris Uriah
Revenir en haut Aller en bas
Keagan
Admin
avatar

Nombre de messages : 12007
Age : 29

MessageSujet: Re: Le mystère de l’homme célibataire.   Sam 10 Mar 2012 - 16:18

Si c'est pour repartir sur ce qu'on a déjà vu dans les topic "prostitution étudiante" et "journée de la femme", tu pouvais t'abstenir.

________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Black_Thinking sur Blogger ~  Mes Textes ~ Dessins & Photo
Vatican Cameos sur Tumblr
Facebook|Twitter|Ask fm|SensCritique

Keagan Ashleigh Boutique on Etsy

All of time and space; everywhere and anywhere; every star that ever was. Where do you want to start?
Revenir en haut Aller en bas
Ash Heap

avatar

Nombre de messages : 119
Age : 84

MessageSujet: Re: Le mystère de l’homme célibataire.   Sam 10 Mar 2012 - 16:28

Ai-je dit quelque chose de préjudiciable ?
Revenir en haut Aller en bas
Keagan
Admin
avatar

Nombre de messages : 12007
Age : 29

MessageSujet: Re: Le mystère de l’homme célibataire.   Sam 10 Mar 2012 - 16:34

T'as pas besoin d'ajouter quoi que ce soit.

________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Black_Thinking sur Blogger ~  Mes Textes ~ Dessins & Photo
Vatican Cameos sur Tumblr
Facebook|Twitter|Ask fm|SensCritique

Keagan Ashleigh Boutique on Etsy

All of time and space; everywhere and anywhere; every star that ever was. Where do you want to start?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le mystère de l’homme célibataire.   Mar 13 Mar 2012 - 11:46

"Gossipons un peu, pouvez passer votre chemin, ce n'est pas transcendant comme spoiler":
 

Après cette petite prise de conscience personnelle et après une autre discussion avec ma coloc, j'ai envie d'ouvrir un nouveau topic Smile
edit : en fait, il faut que je trouve un topic déjà ouvert sur lequel contribuer un peu...

Et sinon, pour ce topic, une phrase que j'adore :

Ma perfection explique mon célibat Cool_Ouais
Revenir en haut Aller en bas
Clockwork Orange

avatar

Nombre de messages : 56
Age : 30

MessageSujet: Re: Le mystère de l’homme célibataire.   Lun 21 Mai 2012 - 20:17

Le célibat, c'est encore un truc qu'on instrumentalise, ça. Question de mode, c'est forcément préjudiciable d'être célibataire, même quand on est mômes ("t'as pas un amoureux ?" "pas encore ? Mais tu t'intéresses au garçons au moins ?", si si ça sent le vécu). Du coup, subsiste la question existentielle "pourquoi je suis seule alors que l'autre à côté il a toujours la même nana depuis trois ans ?". C'est pas forcément une question de caractère, d'hystérie, de méfiance (bien qu'il en faille BEAUCOUP dans la vie en général) ou d'autres bla bla. Ça peut être une question de choix aussi, de pas vouloir s'embringuer dans une relation sérieuse ni à dix ans, ni à vingt, ni à quatre-vingt, ni entre temps, ou seulement pas sur le coup.

En tout cas, je remercie chaleureusement l'initiateur de ce post, j'me suis bidonnée un coup en lisant cette petite historiette bien sympathique.

________________________________________
"Quand je vois leur façon de se ronger les ongles de pied pour chercher la cause du mal, moi je dis qu'il y a là de quoi me transformer en bon petit maltchick rigolard. Est-ce qu'ils vont chercher la cause du bien ? Alors pourquoi l'autre bord ? S'il y a des lioudis qui sont bons, c'est qu'ils aiment ça, et c'est pas moi qui les gênerai dans leurs plaisirs, mais vice-versa. Et moi je suis un pilier de l'autre bord."
[Clockwork Orange, A.Burgess]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le mystère de l’homme célibataire.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le mystère de l’homme célibataire.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Papercraft pour jeune homme célibataire...
» Allusions littéraires
» Sherlock Holmes - 7 - Le Mystère de Stonehenge
» Le grand mystère Hommes/femmes
» Un homme de goût...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Eclectique :: SOCIETE :: Société & Politique-
Sauter vers: