AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La procrastination

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Keir O'Riyerdan

avatar

Nombre de messages : 1415
Age : 90

MessageSujet: La procrastination   Mar 7 Juil 2015 - 12:58


C'est un mal récurrent dans nos contrées, et particulièrement notre génération Y (18-34ans).

1/Qu'est ce que c'est?
La procrastination est le fait de tout remettre au lendemain. ex:Ma déclaration d'impôts? Bah, j'ai encore le temps (alors que je serais, en toute honnêteté, débarrasser de la corvée si je m'y attelais à l'instant)

2/Les raisons?
Elles sont multiples, variées et surtout inhérent à la personnalité de chacun. Mais plus généralement, le schéma qui se dessine est le même: peur de l'échec, donc auto-sabotage pour se dire "j'ai merder parce que je me suis pas donner les moyens PAS parce que je n'étais pas capable" (la logique du procrastineur voyez). Selon d'autres études c'est une manière (peu productive, je l'avoue) de gérer son stress. Comment me direz vous? Et bien repousser la tâche source de stress permet de repousser le moment ou nous aurons à l'affronter/nous y atteler.


Pourquoi je parles de cela?
Je suis moi même un procrastinateur d'élite. Mais j'avoue que j'ai de plus en plus de mal à gérer le mal-être que cela me procure. Je ne suis jamais plus soulagé que lorsque j'ai accompli quelque chose que je devais faire depuis longtemps (prendre un bête RDV chez l'ophtalmologiste m'a pris plusieurs années - et c'était ras le cul, car l'opticienne ne voulait pas me renouveler mes lentilles dont l'ordonnance remontait à 2010.... Oui, 2010).
La procrastination est, selon moi, un symptôme intrinsèquement lié à certaines maladies dites mentales (je trouve le terme fort et inapproprié personnellement) - dépression, personnalités limites, borderline, etc..

Cependant c'est quelque chose qui se combat facilement à force de volonté. En effet, ce serait une attitude que l'on apprend - qui se désapprend donc -  et non pas innée. Bonne nouvelle.

Je procrastine toujours, chaque jour un peu, mais je me botte mentalement les fesses et je me rappelle cette citation d'un certain jeune homme. Grosse merdo "Si vous avez peur de votre propre pouvoir, de ce que vous êtes capable de faire, vous allez laisser les rênes de votre existence à quelqu'un d'autre et c'est lui-elle qui fera les choix de votre vie à votre place"

Penser à son soi futur, ça change la donne je trouve.

Pour aller plus loin, un article de Madmoizelle qui mène vers d'uatres articles sur le sujet => Par ici

Et vous? Procrastinez-vous? Si oui, comment le vivez vous? Dites nous tout!



________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
https://imionnsiad.com
Keagan
Admin
avatar

Nombre de messages : 12007
Age : 29

MessageSujet: Re: La procrastination   Mar 7 Juil 2015 - 17:08

Alors. Puisque tu parles de rv, quand j'ai commencé à avoir mal aux dents il m'a fallu plus de cinq mois pour prendre rv alors que je souffrais le martyr.
En 15 ans, j'ai eu 3 rv ophalmos espacés de 10 et 2 ans, un rv au généraliste. Uriah
Mais ça c'est surtout que les appels téléphoniques m'angoissent alors je repousse l'échéance (encore que j'ai fait pas mal de progrès là-dessus dernièrement).

La plupart du temps pour moi la procrastination est intimement liée aux angoisses et à la sociophobie, en grande partie; pour le reste (comme par exemple ranger ma piaule, ou dessiner, écrire, etc) c'est juste que je me dit "là tissuite j'ai pas le courage / la flemme / pas envie - je le ferai plus tard" - j'oublie que je devais le faire, et quand ça me reviens en mémoire, c'est comme de par hasard un moment où j'ai pas le courage / la flemme / pas envie, et ainsi de suite.
Ma mémoire joue beaucoup aussi, donc, de concert avec la procrastination.

Ceci étant dit, c'est vraiment un truc que j'essaie de corriger, parce que autant dans certains cas y'a pas vraiment grandes conséquences, mais pour d'autres ça peut poser problème. Et on est d'accord que niveau satisfaction personnelle, on se sent mieux devant le travail accompli.

Par contre je porte une petite réserve sur ce que tu dis a propos de corriger par la volonté, ça marche pas comme ça pour tout le monde. Y'a des cas où ça suffit pas, faut travailler ça avec un professionnel. Je pense à la dépression, par exemple, ou à l’hyper-anxiété, ou les troubles de la personnalité, troubles autistiques, etc, il s'agit pas juste de volonté, c'est beaucoup plus complexe que ça - sinon ce serai un peu comme dire qu'il suffit de volonté pour guérir d'un gros rhume. Et c'est pour ça qu'il y a des traitements et des thérapies.
Donc bon, faut pas se culpabiliser si tout seul on y arrive pas, malgré la volonté qu'on peut y mettre, savoir se faire aider n'est pas une faiblesse.

________________________________________

Black_Thinking sur Blogger ~  Mes Textes ~ Dessins & Photo
Vatican Cameos sur Tumblr
Facebook|Twitter|Ask fm|SensCritique

Keagan Ashleigh Boutique on Etsy

All of time and space; everywhere and anywhere; every star that ever was. Where do you want to start?
Revenir en haut Aller en bas
Keir O'Riyerdan

avatar

Nombre de messages : 1415
Age : 90

MessageSujet: Re: La procrastination   Mar 7 Juil 2015 - 19:37

Tu compares la procrastination à un gros rhume ? Hum.. Ce n'est pas une malade hein, c'est une manie. C'est plus comparable au fait de se ronger les ongles ET encore...

Oui, je pense qu'en se disciplinant en se forçant à se faire un programme on peut désapprendre à procrastiner, à prendre l'habitude de faire les choses. C'est moi qui le dis, ce sont les professionnels qui étudient le sujet hein ^^

Procrastiner est un symptôme récurrent des maladies évoqués ci-dessus, mais ce n'est pas une manie insurmontable, surtout quand on évoque la flemme. La chaleur actuelle passe encore, mais la flemme, c'est comme qui dirait "c'est en forgeant qu'on devient forgeron" moins on en fait, moins on a envie d'en faire.
Certes ne pas se culpabiliser, mais le principe même, vicieux, de la procrastination, retarder le moment de la culpabilisation. Et pour cela qu'il faut penser au soi du lendemain, celui sera encore plus angoissé parce la tâche n'a pas été accomplie :/

En ce qui concerne la phobie sociale, c'est une autre affaire.

________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
https://imionnsiad.com
Keagan
Admin
avatar

Nombre de messages : 12007
Age : 29

MessageSujet: Re: La procrastination   Mar 7 Juil 2015 - 21:49

Non je compare pas la procrastination à un gros rhume, je dis juste que dire "il suffit de volonté pour s'en sortir" ça marche pas à tout les coups et surtout si c'est lié à une maladie psy. Dans maladie psy y'a maladie, dans gros rhume aussi, c'est pas bien différent si on considère qu'on tombe pas volontairement dedans et on peut pas juste en guérir avec de la volonté. Je peux pas plus guérir d'une maladie physique que de ma maladie psy avec de la volonté, elle est là mon analogie.

La procrastination peut être un symptôme d'une maladie psy en effet, comme se ronger les ongles d'ailleurs. C'est pas forcément une manie, ça peut l'être pour certain.e.s, pas pour d'autres.
Mon commentaire était une nuance. Évidemment que pour certaines personnes c'est une manie et que la volonté suffit, mais pour d'autres c'est beaucoup plus complexe que ça.

Quand tu procrastine à cause par exemple de sociophobie ou d’hyper-anxiété, c'est pas du tout de l'ordre de la manie, c'est un mécanisme d'évitement qui peut être ou non complètement involontaire. Et dans ce cas là, tout seul avec juste de la volonté, ça marche pas, il faut de l'aide, une thérapie, voire un traitement médical spécifique.
Le mythe de la volonté guérit tout, c'est pas parole d'évangile, peu importe qu'un pro l'ai dit, y'a aussi des pros qui pensent que c'est normal de souffrir le martyr pendant ses règles ou qui affirment mordicus que le lait de vache est un aliment indispensable pour un humain adulte. :pacman: Donc bon, je sais pas de quel pros tu parles mais ce qu'ils disent n'est absolument pas pertinent pour chaque cas. Ca l'est effectivement pour les cas manie, ou grosse flemme, mais absolument pas dans le cas procrastination en tant que symptôme d'une maladie psy.

Bref, on dis la même chose en fait Uriah , y'a manie et symptôme, qui ne peuvent pas être traités de la même façon.
Enfin tout ça pour dire, moi je te parle pas du cas procrastination = manie, mais des cas où c'est un symptôme sur lequel on n'a pas de contrôle.


________________________________________

Black_Thinking sur Blogger ~  Mes Textes ~ Dessins & Photo
Vatican Cameos sur Tumblr
Facebook|Twitter|Ask fm|SensCritique

Keagan Ashleigh Boutique on Etsy

All of time and space; everywhere and anywhere; every star that ever was. Where do you want to start?
Revenir en haut Aller en bas
Keir O'Riyerdan

avatar

Nombre de messages : 1415
Age : 90

MessageSujet: Re: La procrastination   Mar 7 Juil 2015 - 23:22

La procrastination est définie comme une manie que l'on prend, non pas comme un symptôme insurmontable au sein d'une maladie mentale.

Ensuite, la dépression et la procrastination sont deux choses différentes, l'une est une maladie dont on sort difficilement (là encore volonté ET SURTOUT aide spécialisé sont indispensables - mais je ne t'apprends rien. Je pense cependant que la volonté ne vient pas par magie, c'est de la fiction, mais qu'il faut la nourrir a l'aide de petites victoires quotidiennes Smile ) - Bref, on s'éloigne du sujet.

Si on part du principe que c'est un symptôme difficile à surmonter, on ne parle plus de procrastination alors, mais d'abattement, qui est un vrai symptôme plus sérieux relatif à la dépression, comme la cyclothymie pour certaines psychoses, etc...

Là nous parlons d'une manie/symptôme moins sérieux qui est loin d'être insurmontable. c'est défini comme tel en psychologie. Si, comme tu dis, tu le ressens autrement, ce n'est plus de la procrastination, mais bien de l'abattement.

Et quand je parles de professionnels, je parle de praticiens de la psychiatrie, de la psychologie, de la psychologie cognitive et certains sociologues qui se sont penchés sur le sujet. J'aime me renseigner sur ce dont je parle afin de recouper mes infos et comparé a mon propre vécu.

Vu ta description accablante  de ton propre ressenti on a largement dépassé le stade de la procrastination ici. Ce n'est donc plus le sujet.
Petit parallèle: comme pour les termes LGBT qui sont multiples et variés pour désigner les gens, les orientations, etc... Il existe des termes précis pour définir symptômes, manies, etc...

________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
https://imionnsiad.com
Internet Puke
Admin
avatar

Nombre de messages : 10622
Age : 29

MessageSujet: Re: La procrastination   Mer 8 Juil 2015 - 14:25

Je sais pas si c'est de l'abattement ou de la procrastination, mais je connais plutôt bien le truc.
Encore que, ça c'est pas mal amélioré, mais y'a pas si longtemps je pouvais repousser les choses jusqu'à la deadline, voire même ne pas du tout les faire. C'est un foutu cercle vicieux : j'ai peur de faire ça > je le ferais plus tard quand j'aurais le courage > la deadline est passée, je suis trop une merde > il faut quand même que je fasse le truc > c'est trop tard, j'ai trop honte > je suis une merde qui a peur > etc.
J'avais ce soucis avec les prises de RDV par téléphone, ça s'est amélioré à partir du moment où j'ai dû passer beaucoup de coups de tel pour des choses vraiment importantes, j'ai appris à prendre sur moi et petit à petit ça s'est amélioré...mais c'est dur. Puis y'a des petites rechutes, genre hier je devais téléphoner à mon endocrino, j'ai pas réussi parce que j'arrivais pas à formuler ce que je devais dire, et j'ai laissé tombé parce que je me sentais trop nul. Mais bon, comme je veux pas retomber dans le cercle vicieux de la procrastination je vais téléphoner AUJOURD'HUI ! Et j'ai intérêt à la faire, sinon c'est mort, je vais culpabiliser et ça va me saper le moral.

D'ailleurs je pense que c'est en ça que la procrastination est liée à la dépression, le fait de procrastiner te fais te sentir comme une merde, et quand t'es fragile psychologiquement ça peut suffire à déclencher un down.
Revenir en haut Aller en bas
http://jim-howl.tumblr.com/
Keir O'Riyerdan

avatar

Nombre de messages : 1415
Age : 90

MessageSujet: Re: La procrastination   Mer 8 Juil 2015 - 15:13

Je trouve que ton dernier paragraphe résume bien la chose. La fragilité psychologique fait que ça devient souvent plus grave que la procrastination et qu'on voit qu'il y a quelque chose de plus profond derrière.

Perso, je suis au stade de la procrastination par peur de l'échec et franchement, je prend sur moi. Je me souviens que lorsque j'étais petit, ma mère me poussait a aller chercher du pain seul à la boulangerie, je tremblais de peur comme une feuille au moment de demander ce que je voulais au boulanger. Je me sentais ridicule mais c'était plus fort que moi, je sentais comme un animal traqué et j'en ai voulu à ma mère de me forcer à me socialiser. Je pense que mes désastreuses expériences scolaires ont fait que j'ai préféré la solitude au rejet systématique des autres enfant (enfin tu connais l'histoire "t'es bizarre est co" je t'ai déjà raconté). Les choses se sont amélioré quand ma mère m'a inscrit a des cours de théâtre pendant 6 ans. ça a débloquer pas mal de trucs, parce que bizarrement, ça ressemble aux thérapies cognitives (en dehors des répétitions) avec exercices de respirations, cris, etc...

Aujourd'hui encore recevoir un coup de fil professionnel me met le nœud au bide, mais je joue la comédie (même si je suis vraiment pas DU TOUT a l'aise à l'autre bout du fil). En fait c'est le seul truc qui me sauve: faire semblant.

Mais je crois qu'on s'éloigne du sujet de base là ^^

________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
https://imionnsiad.com
Chewie

avatar

Nombre de messages : 217
Age : 27

MessageSujet: Re: La procrastination   Mer 8 Juil 2015 - 16:48

Keir O'Riyerdan a écrit:


Mais je crois qu'on s'éloigne du sujet de base là ^^

C'est pas nouveau, sur un sujet comme la procrastination - que je pratique aussi, mais moi je pense que c'est pour la peur du risque, se mettre un challenge de dire je fais ça sur une deadline courte - on en arrive à parler de dépression, comme beaucoup de topics.

Revenir en haut Aller en bas
Internet Puke
Admin
avatar

Nombre de messages : 10622
Age : 29

MessageSujet: Re: La procrastination   Mer 8 Juil 2015 - 18:53

ça me fait penser que j'avais aussi tendance à me poser des challenges du genre quand j'étais au lycée, un peu par procrastination mais aussi parce que faire les choses au dernier moment ça me foutait un coup d’adrénaline et j'étais beaucoup plus concentré sur ce que je devais faire. Genre j'ai jamais révisé dix ans à l'avance pour mon bac, j'ai toujours tout fait dans la précipitation et ça m'a plutôt bien réussi.
Revenir en haut Aller en bas
http://jim-howl.tumblr.com/
Chewie

avatar

Nombre de messages : 217
Age : 27

MessageSujet: Re: La procrastination   Mer 8 Juil 2015 - 19:41

Quand tu taffes, c'est vachement formateur mine de rien Very Happy . T'es plus surpris quand ton chef arrive

"Hé chewie, en 3 jours faut que t'aies fini x et y, et z si tu peux aussi"
"J'aurais fini en 1 jour et d'mie Bitch-Please! "
"Les 3 ? Poker Face "
"Yeah afro "

Au résultat, le chef : Shocked | Toi Fuck Yea
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La procrastination   

Revenir en haut Aller en bas
 
La procrastination
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pratchett Terry - Procrastination - Les annales du Disque-Monde T27
» Les Annales du Disque-Monde, tome 27 : Procrastination

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Eclectique :: SCIENCES & PARASCIENCES :: Psycho & Santé-
Sauter vers: