AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'évangile des assassins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kerby

avatar

Nombre de messages : 2920
Age : 43

MessageSujet: L'évangile des assassins   Sam 9 Jan 2016 - 18:57

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Synopsis:

Tout commence par trois histoires distinctes.

-La première se passe aux USA avec le crash d'un avion en plein désert d'Arizona et de Gayle le shérif du coin, ainsi qu'une histoire de fantômes.

-La deuxième met en scène Léo Tillman un mercenaire à travers le monde qui recherche l'homme susceptible d'avoir enlevé sa femme et ses trois enfants.

-La troisième et la plus importante se situe à Londres. On y retrouve Heather Kennedy sergent à new Scotalnd Yard, mise en quelque sorte sur le banc de touche après avoir témoigné contre des collègues sur une affaire de bavure. Son chef va la mettre sur une enquête à propos d'un professeur mort suite à un accident, dossier clos depuis deux semaines mais réouvert à la demande la soeur du professeur car elle soupçonne un meurtre. Pour couronner le tout on va filer à Kennedy un partenaire fraîchement sorti de l'école.

Tous finiront par se retrouver sur la même histoire mettant en scène un groupe secret et un évangile capable d'ébranler l'église et la bible.

Mon avis:

Dès les premiers chapitres j'ai senti qu'il s'agissait d'un premier roman et en lisant la bio de l'auteur force est de constater que je ne me suis pas trompé. Son style d'écriture est irréprochable mais il souffre par moment de lourdeurs dues à des descriptions ou comparatifs inutiles. Mais cela peut se comprendre car Adam Blake est en fait le pseudonyme d'un scénariste de comics travaillant sur les fantastic four et les x-men.

Alors certes le sujet peut paraître basique,un évangile caché, un groupuscule secret, la religion remise en close etc font penser à des romans comme "Da Vinci code" mais la où l'auteur surprend c'est qu'il utilise ceci comme fil rouge pour son histoire, le codex ou rotgut n'est pas le sujet principal de son histoire mais plutôt une vengeance.

L'autre point que j'apprécie ce sont ses personnages. On sent bien qu'il les a travaillé avec soin, ils ont une personnalité, une psychologie et on est loin des archétypes rabâchés dans de nombreux romans. Ils ont une histoire un background qui donne cette impression au lecteur d'avoir été jeté à un moment de leur vie à chacun. Ce que je veux dire par là c'est que l'on a pas cette impression qu'ils ont été créés juste pour cette histoire mais plutôt qu'ils ont vécus d'autres choses avant.

Un autre bon point c'est la longueur des chapitres, ceux-ci sont courts (ils excèdent rarement la dizaine de pages) ce qui donne une lecture fluide et rapide et ce malgré les défauts de description cité plus haut. Tout est bien mené dans cette histoire, même la fin qui est du genre assez rare pour un roman de ce genre, et le fait aussi d'être mené de surprise en surprise en compagnie des personnages.

Mes seuls points négatifs sont très peu nombreux. Bien sur je ne reviendrais pas sur les descriptions ou comparatifs inutiles mais plutôt sur une partie du début à propos de Kennedy car lorsqu'elle découvre ses premiers indices cela est fait de manière trop capillotracté, trop mainstream, trop exagéré. Juste pour l'exemple et sans spoilers, elle trouve des traces d'un assassinat en découvrant par hasard une pierre déchaussée ou alors elle utilise un verre pour éclairer une pièce et trouve grâce à une ombre une cache. Il y avait des moyens plus simples pour la faire trouver tout ça ^^ mais cela ne retire en rien l'attrait du roman qui se dévore assez vite.

En conclusion on a ici une très bonne histoire surtout marquée par des personnages forts et d'après ce que j'ai lu il y aurait un autre roman avec les mêmes personnages que je m'empresserais de lire.

________________________________________
Que serait la vie sans la musique. Prendre la route avec juste le bruit des véhicules, circuler à pied en entendant les bruits de la ville, cherhcer l'inspiration dans le silence.
La vie serait bien morne sans musique.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://kerberus.skyrock.com/
 
L'évangile des assassins
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1995 Assassins
» Van Cauwelaert Didier - L'évangile de Jimmy
» Amélia Éroom et la prophétie du treizième évangile.
» Parole d'évangile
» Green Manor - Tome 1: Assassins et Gentlemen [Vehlman & Bodart]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Eclectique :: ARTS :: Littérature-
Sauter vers: